Le but du politique consiste à placer la force sous le contrôle du droit

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Le but du politique consiste à placer la force sous le contrôle du droit: c'est l'étatisation pour l'Etat, la systématisation pour le système, le droit pour le droit (sans Dieu...).

L'Eglise catholique répond:

La vie vertueuse est la fin du rassemblement des hommes en société

La fin ultime d’une multitude rassemblée en société est de vivre selon la vertu

  • «L’office de celui qui gouverne sera non seulement de conserver intacte la chose en elle-même, mais en plus de la conduire à sa fin; or la fin ultime d’une multitude rassemblée en société est de vivre selon la vertu.
  • «En effet, les hommes s’assemblent pour mener ensemble une vie bonne, ce à quoi chacun vivant isolément ne pourrait parvenir. Or une vie bonne étant une vie selon la vertu, la vie vertueuse est donc la fin du rassemblement des hommes en société» (Saint Thomas d’Aquin, De Regno, II, 3).

"On ne bâtira pas la cité autrement que Dieu ne l’a bâtie" (saint Pie X)

"Omnia instaurare in Christo"

  • «Non, il faut le rappeler énergiquement dans ces temps d’anarchie sociale et intellectuelle, où chacun se pose en docteur et en législateur, on ne bâtira pas la cité autrement que Dieu ne l’a bâtie; on n’édifiera pas la société, si l’Eglise n’en jette les bases et ne dirige les travaux ; non, la civilisation n’est plus à inventer ni la cité nouvelle à bâtir dans les nuées. Elle a été, elle est ; c’est la civilisation chrétienne, c’est la cité catholique. Il ne s’agit que de l’instaurer et de la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins contre les attaques toujours renaissantes de l’utopie malsaine, de la révolte et l’impiété: omnia instaurare in Christo » (Saint Pie X, Notre charge apostolique, 25 août 1910).

Le meilleur régime politique: coopérer au salut éternel du plus grand nombre

«Grâce aux outils de formation de la volonté démocratique, tous contribuent à la naissance du droit».

L’Eglise catholique répond:

Le gouvernement n’est rien d’autre que la direction des gouvernés vers une fin qui est un bien

  • «Le meilleur gouvernement est celui d’un seul. La raison en est que le gouvernement n’est rien d’autre que la direction des gouvernés vers une fin qui est un bien. Et l’unité appartient à l’idée de bonté. Car une chose n’est ce qu’elle est qu’autant qu’elle est une; c’est pourquoi nous voyons les choses répugner à leur division autant qu’elles le peuvent et la dissolution d’une chose provient toujours d’un défaut qui est en elle. De là vient que l’intention de ce qui gouverne une multitude tend vers l’unité ou la paix» (Saint Thomas d’Aquin, Somme théologique, I, 103, 3)
  • «Quelle que soit la forme de gouvernement, tous les chefs d’Etat doivent absolument avoir le regard fixé sur Dieu, souverain Modérateur du monde, et, dans l’accomplissement de leur mandat, le prendre pour modèle et règle » (Léon XIII, encyclique Immortale Dei, 1er novembre 1885).