Holbach

De Christ-Roi
Révision datée du 7 juin 2005 à 15:49 par none (discussion | contributions) (→‎Exemples de sophismes d'Holbachiens)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

Holbach, baron d\'.JPG

Holbach, baron d' (1723-1789), encyclopédiste et "philosophe" matérialiste français d’origine allemande, ami de Diderot.

D'Holbach, matérialiste athée s'oppose à toutes les doctrines religieuses, instruments du despotisme. C'est là encore l'inversion des valeurs dont parlait le prophète Esaïe. Dieu n'est pas le Libérateur mais celui qui rend esclave... Cette thématique est proprement démoniaque.

Le sectaire d'Holbach fut l'auteur notamment du Chistianisme dévoilé (1767); du Système de la nature (1770), véritable code de l'athéisme qui décrit un univers entièrement déterminé par le principe de la causalité qui s'applique à toute la matière, excluant toute intervention divine. Ce sont la peur et l'ignorance qui conduisent les hommes à croire en Dieu et les poussent vers les religions; La morale universelle (1776); Ethocratie ou le Gouvernement fondé sur la morale (1776).

Il fut l'éditeur, le traducteur et le pourvoyeur des oeuvres des Ténèbres.

Il rassembla dans son salon les plus pervers esprits de son temps, tels le baron Melchior de Grimm, Buffon, Rousseau, Diderot, Daubenton, d'Alembert ou Helvétius.

Exemples de sophismes d'Holbachiens

Citations:

"L'homme n'est superstitieux que parce qu'il est craintif, il ne craint que parce qu'il est ignorant." (Paul Henri Dietrich, baron d'Holbach (1723-1789), Contagion sacrée, 1767).

La deuxième partie de la proposition, "il ne craint que parce qu'il est ignorant" est un pur sophisme, c'est-à-dire un raisonnement creux et faux. En effet, un Catholique n'est pas ignorant: il possède Dieu et sa Révélation! C'est quand même pas rien!... La deuxième proposition fausse, la proposition toute entière s'écroule...

"L'Evangile n'est qu'un roman oriental, dégoûtant pour tout homme de bon sens et qui ne semble s'adresser qu'à des ignorants, des stupides, des gens de la lie du peuple, les seuls qu'il puisse séduire." (Paul Henri Dietrich, baron d'Holbach (1723-1789), Histoire critique de Jésus-Christ, 1770).

L'Evangile au contraire est la Parole de Dieu qui s'adresse à tous les hommes; il respecte la Raison et le droit naturel et rend l'homme plein de (la vraie) Sagesse, celle qui consiste en la connaissance et la possession du (seul) vrai Bien: le Dieu d'Amour et de miséricodre.

"L'ignorance et la peur, voilà les deux pivots de toute religion." (Paul Henri Dietrich, baron d'Holbach).

Au contraire, les deux pivots de la Religion sont la Raison et le bonheur.