L’histoire sainte ne fait que répéter qu’Israël sera prospère si elle sert son Dieu et sera punie si elle va vers les faux dieux qui sont des démons

De Christ-Roi
Version du 26 juillet 2005 à 15:05 par Bixen (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

DH 9 "Ce que ce Concile du Vatican déclare sur le droit de l'homme à la liberté religieuse a pour fondement la dignité de la personne, dont, au cours des temps, l'expérience a manifesté toujours plus pleinement les exigences. Qui plus est, cette doctrine de la liberté a ses racines dans la Révélation divine " (Source: [1])

La liberté religieuse déclarée au Concile Vatican II est antibiblique

Nulle part dans la bible, Dieu demande de protéger les erreurs ou de donner aux erreurs un droit de se répandre dans la société (au contraire...)

Dieu ne donne pas non plus le droit de ne pas être contraint ou forcé en matière de religion.

Textes bibliques:

  • Juges II,1-2 Or l'ange du Seigneur… dit: "j'ai promis que je ne rendrais jamais vaine mon alliance avec vous, 2. à condition seulement que vous ne feriez point d'alliance avec les habitants de cette terre; mais que vous renverseriez leurs autels; et vous n'avez pas voulu entendre ma voix; pourquoi avez-vous fait cela? 3. C'est pourquoi je n'ai pas voulu les exterminer de votre face, afin que les ayez pour ennemis, et que leurs dieux vous soient une ruine… (Vulgate)

(Traduction de la Bible "oecuménique" - TOB: "Alors je dis; "Je ne les chasserai pas devant vous; ils seront pour vous un traquenard et leurs dieux seront pour vous un piège...")

  • Dans le livre des Rois, le prophète Elie donna l'ordre de mettre à mort des faux prophètes de Baal après qu'ils eussent tenté en vain de faire un miracle au nom de Baal:

Ier livre des Rois XVIII, 30-40 "Elie leur dit: Saisissez maintenant les prophètes de Baal; que pas un d'entre eux n'en échappe! Ils mirent la main sur eux et Elie les fit descendre dans le Val de Cison où il les mit à mort." (Vulgate)

III Rois XVIII, 40 Alors Elie leur dit: Prenez les prophètes de Baal, et qu'il n'en échappe pas même un seul d'entre eux. Lorsqu'ils les eurent pris, Elie les mena au torrent de Cison, et il les tua là. (Vulgate)

Cette narration est compilée au Ier livre des Rois dans la TOB et la Bible Crampon: I R XVIII, 30-40:

Bible Crampon: I R XVIII, 21 Alors Elie s'approcha de tout le peuple et dit: «Jusques à quand clocherez-vous des deux côtés? Si Yahweh est Dieu, allez après lui; si c'est Baal, allez après lui!» Le peuple ne lui répondit rien.

22 Et Elie dit au peuple: «Je suis resté seul des prophètes de Yahweh, et il y a quatre cent cinquante prophètes de Baal.

23 Que l'on nous donne deux taureaux; qu'ils choisissent pour eux l'un des taureaux, qu'ils le coupent par morceaux et qu'ils le placent sur le bois, sans y mettre le feu; et moi je préparerai l'autre taureau, et je le placerai sur le bois, sans y mettre le feu.

24 Puis invoquez le nom de votre dieu, et moi j'invoquerai le nom de Yahweh. Le dieu qui répondra par le feu, celui-là est Dieu». Tout le peuple répondit en disant: «C'est bien!»

25 Elie dit aux prophètes de Baal: «Choisissez pour vous l'un des taureaux, préparez-le d'abord, car vous êtes les plus nombreux, et invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu».

26 Ils prirent le taureau qu'on leur donna et le préparèrent; et ils invoquèrent le nom de Baal depuis le matin jusqu'à midi, en disant: «Baal, réponds-nous!» Mais il n'y eut ni voix ni réponse. Et ils sautaient devant l'autel qu'ils avaient fait.

27 A midi, Elie se moqua d'eux et dit: « Criez à haute voix, car il est dieu; il est en méditation, ou il est occupé, ou il est en voyage; peut-être qu'il dort, et il se réveillera».

28 Et ils crièrent à haute voix, et ils se firent, selon leur coutume, des incisions avec des épées et avec des lances, jusqu'à ce que le sang coulât sur eux.

29 Lorsque midi fut passé, ils prophétisèrent jusqu'au moment où l'on présente l'oblation. Mais il n'y eut ni voix, ni réponse, ni signe d'attention.

30 Elie dit à tout le peuple: «Approchez-vous de moi». Tout le peuple s'étant approché de lui, Elie rétablit l'autel de Yahweh, qui avait été renversé.

31 Elie prit douze pierres, d'après le nombre des tribus des fils de Jacob, auquel la parole de Yahweh avait été adressée en ces termes: «Israël sera ton nom».

32 Il bâtit avec ces pierres un autel au nom de Yahweh; puis,ayant fait autour de l'autel un fossé de la capacité de deux mesures de semence,

33 il arrangea le bois, coupa le taureau par morceaux et le plaça sur le bois.

34 Et il dit: «Remplissez d'eau quatre cruches, et versez-les sur l'holocauste et sur le bois». Il dit: «Faites-le une seconde fois»; et ils le firent une seconde fois. Il dit: «Faites le une troisième fois»; et ils le firent une troisième fois.

35 L'eau coula autour de l'autel, et il fit remplir aussi d'eau le fossé.

36 A l'heure où l'on offre l'oblation du soir, Elie, le prophète, s'avança et dit: «Yahweh, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, que l'on sache aujourd'hui que vous êtes Dieu en Israël, que je suis votre serviteur et que j'ai fait toutes ces choses sur votre parole.

37 Exaucez-moi, Yahweh, exaucez-moi! Afin que ce peuple reconnaisse que vous, Yahweh, êtes Dieu, et que c'est vous qui ramenez leur coeur en arrière».

38 Alors le feu de Yahweh tomba, et il consuma l'holocauste, le bois, les pierres et la terre, et absorba l'eau qui était dans le fossé.

39 Quand tout le peuple vit cela, ils tombèrent sur leur visage et ils dirent: «C'est Yahweh qui est Dieu! C'est Yahweh qui est Dieu!»

40 Et Elie leur dit: «Saisissez les prophètes de Baal; que pas un d'eux n'échappe!» Ils les saisirent, et Elie les fit descendre au torrent de Cison, où il les tua.

Question: elle est où la liberté religieuse qui puise sa source dans la Bible?

  • III Rois XIX, 13-18 (Vulgate): les adorateurs en Israël de faux Dieux sont punis de mort par le Seigneur.

13. Ce qu'ayant entendu, Élie couvrit son visage de son manteau, et étant sorti, il se tint à l'entrée de la caverne; et voilà q'une voix vint à lui, disant: Que fais-tu là, Élie? Et lui répondit:

14. Je brûle d'un grand zèle pour vous, Seigneur Dieu des armées, parce que les enfants d'Israël ont abandonné votre alliance; ils ont détruit vos autels, ils ont tué vos prophètes par le glaive, et je suis resté moi seul, et ils cherchent mon âme pour la détruire.

15. Et le Seigneur lui dit: Va, et retourne en ta voie par le désert, à Damas; et, lorsque tu y seras arrivé, tu oindras Hazaël roi su la Syrie.

16. Tu oindras encore Jéhu, fils de Namsi, roi sur Israël; mais Élisée, fils de Saphat, qui est d'Abelméhula, tu l'oindras prophète en ta place.

17. Et il adviendra que quiconque aura échappé au glaive d'Hazaël, Jéhu le tuera; et quiconque aura échappé au glaive de Jéhu, Élisée le tuera

La peine de mort ici décrétée par le Seigneur contre les adorateurs de faux dieux: Dieu demande tout à fait le contraire de ce que préconise la déclaration conciliaire sur la "liberté religieuse" prônée par Dignitatis humanae qui a encore la prétention de dire que cette liberté a sa source dans la Révélation divine (DH 9) [[2]... (On se demande laquelle...)

18. Et je me réserverai dans Israël sept mille hommes dont les genoux n'ont pas fléchi devant Baal, et toute bouche qui ne l'a pas adoré en baisant ses mains.

  • IV Rois X, 18 Ensuite Jéhu assembla tout le peuple et il leur dit: Achab a honoré un peu Baal; mais moi je l'honorerai davantage.

19. Maintenant donc, appelez vers moi tous les propjètes de Baal, tous ses serviteurs et tous ses prêtres; qu'il n'y en ait aucun qui ne vienne; car c'est un grand sacrifice que je veux faire à Baal: quiconque y manquera, ne vivra plus. Or, Jéhue faisait cela insidieusement pour perdre les adorateurs de Baal (elle est où ici la liberté de ne pas être empêché en matière religieuse?... On se le demande encore.);

[...]

25. Il arriva donc que lorsque l'holocauste eut été achevé, Jéhu donna cet ordre à ses soldats et à ses officiers: Entrez, tuez, et qu'aucun n'échappe. Et les officiers et les soldats les frappèrent du tranchant du glaive, et les jetèrent dehors; ensuite ils allèrent dans la ville où était le temple de Baal,

26. Et ils enlevèrent la statue de Baal du temple, et ils la brûlèrent,

27. Et la réduisirent en poudre. Ils détruisirent aussi le temple de Baal, et firent à sa place des latrines qui ont subsisté jusqu'à ce jour.

28. C'est ainsi que Jéhu extermina Baal du milieu d'Israël (Question aux modernistes conciliaires: elle est où cette "liberté a ses racines dans la révélation divine" (DH 9) ? (Source: [3])

30. Le Seigneur dit donc à Jéhu: Parce que tu as fait avec zèle ce qui était droit et plaisait à mes yeux, et que tout ce qui était en mon coeur, tu l'as fait contre la maison d'Achab, tes enfants, jusqu'à la quatrième génération, seront assis sur le trône d'Israël.

[...]

36. Or les jours durant lesquels Jéhu régna sur Israël, en Samarie, furent de vingt-huit ans.