Baptême

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Passages de Mgr Gaume sur le baptême

"De même, dans l'ordre surnaturel, il faut que le chrétien vive en fils de Dieu. La grâce propre du baptême lui donne et la naissance divine et l'esprit du christianisme.» La miséricorde de Dieu nous a sauvés, dit l'Apôtre, par le bain de la régénération et la rénovation du Saint-Esprit, qu'il a répandu en nous avec abondance par Jésus-Christ notre sauveur. » (Ad Tit., III, 5, 6.)" (Mgr Gaume, Traité du Saint-Esprit, 1865, troisième édition, Gaume et Cie Editeurs, 3 rue de l'Abbaye, tome II, Paris 1890, p. 282).

"Par le baptême, le Saint-Esprit communique à l'âme la vie surnaturelle. Par les autres sacrements, il la fortifie et la conserve" (Mgr Gaume, Traité du Saint-Esprit, 1865, troisième édition, Gaume et Cie Editeurs, 3 rue de l'Abbaye, tome II, Paris 1890, p. 287).

"Sorti des eaux baptismales, où il (le chrétien) a été délivré de l'esclavage du démon, il lui faut, pour arriver au ciel, sa patrie, traverser le désert de la vie, les armes à la main. La lutte ne sera pas contre des êtres de chair et de sang, comme lui; mais contre des ennemis bien autrement redoutables, les princes de l'air, les sept puissances du mal. Évidemment il a besoin d'armes et d'un maître d'armes. C'est dans la confirmation que le Saint-Esprit se donne à lui comme tel. « En descendant dans les eaux du baptême, dit le pape saint Melchiade, le Saint-Esprit leur communique dans sa plénitude la grâce qui donne l'innocence; dans la confirmation, il apporte une augmentation de grâce. Dans le baptême, nous sommes régénérés à la vie; dans la confirmation, nous sommes préparés à la lutte. Dans le baptême, nous sommes lavés; dans la confirmation, nous sommes fortifiés. » (Mgr Gaume, Traité du Saint-Esprit, 1865, troisième édition, Gaume et Cie Editeurs, 3 rue de l'Abbaye, tome II, Paris 1890, p. 328).

"L'effet du baptême n'est pas un effet transitoire, c'est un effet permanent" (Mgr Lefebvre)

"Vous tous, en effet, qui avez été baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ" (Ga., III, 27.)

Approfondissons cette grande réalité de la grâce sanctifiante: "Quiconque est baptisé, revêt le Christ", pour bien mesurer le don précieux que le Bon Dieu fait ainsi à nos âmes et essayer de développer cette charité qui y est déposée d'une manière permanente.

L'effet du baptême n'est pas un effet transitoire, c'est un effet permanent. Nous sommes marqués d'un caractère indélibile, et nos âmes deviennent vraiment la demure du Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit réside vraiment dans nos âmes par cette participation à la vie divine qu'il nous donne. Il ne nous faut jamais oublier cela, et tous les fidèles sont en mesure de bien comprendre ce qu'est la grâce sanctifiante et le don que le bon Dieu nous a fait" (Mgr Lefebvre), Notre Seigneur Jésus-Christ seule voie de Salut, Fideliter, Novembre-décembre 2001, n° 144, p. 33.)