Jean XXII

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher
                            Armoiries de Jean XXII.jpg
                             Armoiries de Jean XXII

Jacques Duèze, né en 1245 à Cahors, mort en 1334 en Avignon, issu d'une famille de la bourgeoisie aisée de Cahors, devient pape en 1316, sous le nom de Jean XXII.

Il étudie à Cahors, puis à Montpellier. Il devient d'abord archiprêtre de Cahors, puis doyen du Puy, évêque de Fréjus (1300) puis d'Avignon (1310). Il est le chancelier de Charles II d'Anjou, roi de Naples. En 1312 il est cardinal du titre de Saint-Vital, puis cardinal-évêque de Porto en 1313. Il supplée le vice-chancelier de l'Église.

Il est élu pape le 7 août 1316 après plus de deux ans d'interrègne occupés par un conclave plusieurs fois interrompu et reporté.

En mars 1324, Jean XXII excommuniait et déposait l'empereur Louis IV de Bavière comme hérétique. L'empereur soutenait les hétérodoxes, entre autres Marsile de Padoue et Guillaume d'Occam. Entré à Rome en janvier 1328, Louis IV de Bavière s'y fit couronner en avril et déposa Jean XXII, désignant à sa place, en mai, un franciscain, Pierre Rainalucci, qui devint l'antipape Nicolas V. L'empereur étant contraint de regagner l'Allemagne par une coalition des Visconti et des Este, l'antipape Nicolas V fut fait prisonnier par les partisans du pape.

Jean XXII publie les dernier livres des Décrétales.

Il modifie la carte ecclésiastique pour tenir compte de l'évolution géographique du monde laïque, créant en particulier de nouveaux diocèses et une nouvelle province (Toulouse) dans le midi de la France.

La figure du cardinal Duèze puis pape Jean XXII a été popularisée par le feuilleton télévisé Les Rois maudits (1970), dans lequel son personnage, apparaissant dans plusieurs épisodes, était interprété par Henri Virlojeux.