Michelet

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Jules Michelet (1798-1874), historien anticlérical et libéral fanatique français du XIXe siècle qui "fit passer la Révolution française pour divine, avènement de la "justice" réalisée d'un seul élan par le "peuple soudain illuminé"!" (Voir Louis Dauménie, Michelet romancier, prêtre et prophète de la Révolution, dans L'Ordre français n° 116, septembre-octobre 1967, p. 14-42).

Ses cours au Collège de France firent scandale. Il revendiqua, sans honte, sa proximité de pensée avec les Montagnards (Jacobins).

Jules Michelet, un sataniste

"Dans son Cours de philosophie de l'histoire, Michelet prédit le retour du règne satanique, et dans la Sorcière il s'en fait l'historien, en racontant avec amour les triomphes de Satan sur le Christ..." (Introd. à l'hist. univers., p. 10 et 40., cité in Mgr Gaume, Le Traité du Saint-Esprit, Tome 1, Deuxième partie, 1865, troisième édition, Gaume et Cie Editeurs, 3 rue de l'Abbaye, tome I, Paris 1890, p. 488).


Citation de Michelet à Eugène Sue

"Michelet l'écrivait à Eugène Sue: "le protestantisme n'est qu'une plante parasite qui ne vit que de la sève du catholicisme. Quand nous en aurons fini avec l'Eglise catholique, il mourra de lui-même, ou s'il en est besoin, nous l'achèverons d'un coup de talon de notre botte." (Source: Mgr Delassus, L'américanisme et la conjuration antichrétienne, Société de Saint-Augustin, Desclée De Brouwer et Cie, Paris 1899, p. 87).