Saint Pie V

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Saint Pie V.jpg Saint Pie V (Messe dite de Saint Pie V, Missel de 1962).jpg

Saint Pie V (1504-1572), pape de 1566 à 1572, dont les réformes permirent de renforcer la position de l'Église catholique romaine durant la Contre-Réforme.

Né Antonio Ghislieri, il devint frère dominicain à l'âge de quatorze ans et fut nommé évêque en 1556 et cardinal en 1557. Par la suite, il se mit au service de l'Inquisition exerçant la fonction d'inquisiteur général dès 1558.

Devenu pape, il fit appliquer les décrets du concile de Trente.

Il publia le Catéchisme romain en 1566 et fut à l'origine des nouvelles versions du bréviaire (1568) et du missel (1570).

Le pape de la lutte contre le mahométanisme & les protestantismes

En 1570, il forma la Sainte Ligue, une alliance avec Venise et l'Espagne contre les envahisseurs Turcs: il parvint à bloquer l'avancée musulmane en remportant une grande victoire navale à la bataille de Lépante (1571).

Son ascétisme personnel, ses réformes drastiques eurent des effets bénéfiques au sein de l'Église, et sa politique élimina pratiquement le protestantisme d'Italie.

Pie V fut canonisé en 1712.

La Messe Saint Pie V

Le cardinal Francis Eugene George en faveur de la messe de saint Pie V en faveur de la liturgie traditionnelle

Oct 04, 2004 Le cardinal Francis Eugene George, archevêque de Chicago, se prononce en faveur de la liturgie traditionnelle.[1]

(DICI, 25/10/2003) Le cardinal Francis Eugene George, archevêque de Chicago, se prononce en faveur de la liturgie traditionnelle. Dans une préface rédigée pour les actes du congrès du Comité international d’études liturgiques (C.I.E.L.), et publiée en avant-première dans La Nef de septembre 2003, il souligne que ce rite est "une source précieuse de compréhension liturgique pour tous les autres rites" et qu’il doit être "mieux accepté".

Le cardinal George affirme : "Nous sommes à un moment d’une importance considérable pour la liturgie de 1962." Il ajoute que "le Saint-Père a lui-même, il y a quelque temps, attiré notre attention sur la beauté et la profondeur du missel de saint Pie V".

Selon lui, "un usage plus large du missel romain de 1962, dans le cadre qui a été autorisé, doit être plus que le renouveau nostalgique d’un rite vénérable". Et de préciser : "Cette liturgie appartient à l’Église tout entière comme le riche véhicule de l’esprit qui doit rayonner aussi dans la célébration selon la troisième édition typique du missel romain actuel".

Mgr Gamber