Vatican II n'est pas un concile dogmatique

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Les conciles ont toujours été dogmatiques, c'est-à-dire qu'ils font autorité en matière de foi.


Certains pensent qu'un concile est obligatoirement dogmatique et donc que Vatican II est de foi. Mais non. Vatican II est le premier concile à se réclamer non dogmatique, il se veut et se dit pastoral, rien que pastoral, et donc affranchi des contraintes de la rigueur doctrinale.


Reportons nous au site Internet du Vatican, à la fin du document LUMEN GENTIUM, lisons les notifications faites par le secrétaire général du Concile à la 123e congrégation générale tenue le 16 novembre 1964.


Vous y lirez :

"Compte tenu de la pratique en usage aux conciles et de la fin pastorale du présent Concile, celui-ci précise que, parmi les points de foi ou de morale, l'Eglise doit tenir ceux-là seuls que le Concile aura explicitement déclarés tels."


"fin pastorale" veut dire qu'il ne s'agit que d'une discussion pratique de gestion de l'Eglise sans implication dogmatique. Nous lisons que ne sont dogmatiques que les points "explicitement" déclarés à "tenir" par l'Eglise.


Nous aimerions bien tenir un document officiel précisant ce qu'il y a de dogmatique dans Vatican II. A notre connaissance, ce document n'existe pas et il n'y a rien de dogmatique.


Citons aussi le pape Jean XXIII dans son discours d’ouverture du Concile, le 11 octobre 1962 : « Nous n’avons pas comme premier but de discuter de certains chapitres fondamentaux de la doctrine de l’Eglise mais plutôt à ce que cette doctrine chrétienne soit approfondie et exposée de la façon qui répond aux exigences de notre époque. » (Documentation Catholique n°1387 col.1382-1383).