Naturalisme

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Le naturalisme nie qu'il y ait des dogmes et qu'il puisse y en avoir: c'est "une répulsion de la nature à l'égard de l'ordre surnaturel et révélé" (Jean Ousset, Pour qu'Il règne, DMM, Niort 1998, p. 88-89). C'est la révolte de Satan contre le Fils de Dieu, le non serviam satanique.

L'Objectif de la franc-maçonnerie est le même que celui de Satan: le naturalisme

"Il s'agit pour les francs-maçons, et tous leurs efforts tendent à ce but, il s'agit de détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes et de lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntées au naturalisme.

"[...] Or, le premier principe des naturalistes, c'est qu'en toutes choses, la nature ou la raison humaine doit être maîtresse et souveraine. Cela posé, il s'agit des devoirs envers Dieu, ou bien ils en font peu de cas, ou ils en altère l'essence par des opinions vagues et des sentiments erronés. Ils nient que Dieu soit l'auteur d'aucune révélation. Pour eux, en dehors de ce que peut comprendre la raison humaine, il n'y a ni dogme religieux, ni vérité, ni maître en la parole de qui, au nom de son mandat officiel d'enseignement, on doive avoir foi. Or, comme la mission tout à fait propre et spéciale de l'Eglise catholique consiste à recevoir dans leur plénitude et à garder dans une pureté incorruptible, les doctrines révélées de Dieu, aussi bien que l'autorité établie pour les enseigner avec les autres secours donnés du ciel en vue de sauver les hommes, c'est contre elle que les adversaires déploient le plus d'acharnement et dirigent leurs plus violentes attaques."

(Léon XIII, Humanum genus, 1884 [Humanum genus].)