Denys d'Halicarnasse

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Denys d'Halicarnasse (54 av. J.-C. - 8 ap. J.-C.) (en grec Διονύσιος / Dionysios), né vers 54 av. J.-C. à Halicarnasse, mort vers l'an 8 de notre ère dans la même ville, est un historien grec.

Contemporain de Jules César et d'Auguste, il vint à Rome en 29 av. J.-C. et y écrivit plusieurs ouvrages, dont une Histoire de Rome depuis sa fondation en vingt livres : les Antiquités romaines (en grec Ῥωμαϊκὴ Ἀρχαιολογία / Rômaïkê Arkhaiologia), dont dix livres sont conservés, ainsi qu'une partie du onzième et quelques fragments préservés par Constantin Porphyrogénète.

Dans celle-ci, Denys a comme objectifs de rattacher les origines de Rome à la Grèce antique et d'exposer comment la cité romaine, une polis idéale, devint le centre du monde. Ce faisant, il contribue à une réécriture du passé romain idéalisé dans la perspective impériale augustéenne. Il deviendra, par la suite, une source importante pour les écrivains romains postérieurs de la période impériale : Plutarque, Appien et Dion Cassius l'utilisent.

Les Antiquités romaines présentent, de plus, les événements qui vont de l'invasion gauloise de l'Italie jusqu'à la première guerre punique (aux livres XIV à XX) : Denys constitue une des seules sources dont nous disposons aujourd'hui sur cette période.

À côté de ses écrits historiques, Denys d'Halicarnasse fut avant tout un rhéteur, rôle auquel ses thèses sur l'origine grecque de Rome l'ont longtemps cantonné chez les historiens modernes : il écrivit notamment un Traité de l'arrangement des mots (Περὶ Συνθέσεως Ὀνομάτων / Peri syntheseôs onomatôn), un traité Sur l'imitation et sur les Orateurs antiques (Τῶν Ἀρχαίων Κρίσις / Tôn arkhaiôn krisis) (examen du style des orateurs attiques), une Rhétorique (Τέχνη Ρητορική / Tekhnê Rhethorikê) ainsi que des Jugements abrégés sur les anciens écrivains grecs. Nous connaissons par son intermédiaire un Traité de l'éloquence de Démosthène. Dans ces derniers ouvrages, Denys s'attache plus à la forme du discours qu'aux idées. Il défend la pureté du langage attique contre l'asianisme.

Bibliographie

  • Ouvrage collectif, Denys d’Halicarnasse. Rome et la conquête de l’Italie aux IVe et IIIe s. avant J.-C., Belles Lettres, coll. « Fragments », Paris, 2002 ;
  • Guide de poche des auteurs grecs et latins, Belles Lettres, 2002.