Guesde

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

Jules Guesde (1845-1922), socialiste fanatique.

Né à Paris, Jules Bazile est bachelier à seize ans; il s’oriente vers le journalisme. Sous le pseudonyme de Guesde (pour ne pas nuire à ses parents), il collabore dès la fin des années 1860 au Progrès libéral de Toulouse, à la Liberté et aux Droits de l’Homme (deux titres montpelliérains).

En 1876, le fanatique prend la plume dans l'Egalité.

En 1880, il rencontre Karl Marx à Londres.

L’expression "guesdisme", définit le courant politique du député de Roubaix (1893-1898, puis 1906-1922), ville symbole du Nord "rouge", qui recouvre une tradition de gauche extrémiste anti-conformiste.

Dans les années 1890, il est le représentant du socialisme révolutionnaire, par opposition à Jean Jaurès, plus conciliant.

Avec l’unification des socialistes au sein de la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) en 1905, le jauressisme éclipse le guedisme.

Au moment du congrès de Tours (1920), Guesde finit par se ranger aux côtés de la SFIO de Jaurès.