Progressisme

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher

"Tel est le progressisme,... mélange d'esprit des Lumières et de marxisme, cette espèce d' aggiornamento perpétuel se fonde sur la croyance au sens de l'histoire. Tout doit toujours changer. D'où le primat de la praxis et le manichéisme (tout était mauvais, tout est bon... après.) C'est 'la crise de la vérité au coeur même de l'Eglise'" (Michel Fromentoux in Revue Fideliter, Juillet-Août 1999, n° 130, Sous le soleil de Dieu des vacances chrétiennes, p. 7.)

Or, cette proposition progressiste : "La révélation divine est imparfaite, et par conséquent sujette à un progrès continuel et indéfini correspondant au développement de la raison humaine" est condamnée par Pie IX dans son Syllabus, ou catalogue des erreurs modernes (1864) dans sa proposition - condamnée - n° V.)