Rahner

De Christ-Roi
Aller à : navigation, rechercher
    Rahner Karl.jpg Karl Rahner (1904-1984).jpg
    Le jésuite moderniste Karl Rahner  (1904-1984). La soutane est visiblement passée de mode...

Théologien catholique allemand, Karl Rahner s’est imposé lors de la préparation du Concile Vatican II, comme l'un des docteurs de la nouvelle théologie et du "virage anthropologique", selon ses propres termes, opéré par le Concile: un "virage que l'Eglise a opéré dans l'exposé de son anthropologie..." (K. Rahner cité in Jean-Paul II, Mémoire et identité, Le testament politique et spirituel du pape, Flammarion, Mayenne 2005, p. 138).

Chargé d’enseigner la théologie systématique à l’université d’Innsbruck en 1937, K. Rahner dut abandonner ce poste en juillet 1938, quelque temps après l’entrée des Allemands en Autriche. Il le reprend en 1949, et, en 1964, il est nommé professeur à l’université de Munich, où il succède à Romano Guardini. Au concile du Vatican, auquel il participe à titre d’expert dans la commission des sacrements, il est un conseiller très écouté.

Le souci de K. Rahner était essentiellement de sauver les affirmations de la tradition ( comme si la Tradition d'origine divine avait besoin d'être sauvée!...) en confrontant la philosophie néo-scolastique dans laquelle elles se trouvent véhiculées à la philosophie transcendantale et à la philosophie existentielle. Or il ne peut y avoir de mariage entre la vérité et l’erreur...

Il a publié lui-même un très grand nombre d’ouvrages (dont certains comportent plusieurs volumes), notamment Écrits théologiques, Paris, depuis 1959 (Schriften zur Theologie, depuis 1954) ; Mission et Grâce, 3 vol., Paris, 1962-1965 (Sendung und Gnade, 1959) ; Questions à l’Église, 1965 ; Une nouvelle interprétation de la foi, 1966. Il a encore étendu son influence par sa participation à d’importantes publications collectives ; il a, en particulier, pris la direction de la refonte du Lexikon für Theologie und Kirche (1957-1965), ainsi que d’une grande collection théologique Quaestiones disputatae. Il a enfin activement collaboré à l’édition du Handbuch für Pastoraltheologie (à partir de 1964) et de l’ensemble dogmatique Mysterium salutis.

K. Rahner défend l'historicité de la Révélation contre son immuabilité (Abbé Julio Meinvielle)

(Source: Abbé Julio Meinvielle, De la Cabbale au Progressisme, Editions Saint-Rémi, 1970, p. 258.)

Le gnosticisme de K. Rahner (Abbé Julio Meinvielle)

(Source: Abbé Julio Meinvielle, De la Cabbale au Progressisme, Editions Saint-Rémi, 1970, p. 342.)